Comment devenir fille au pair

Comment devenir fille au pair

Etre fille au pair présente des avantages indéniables, comme profiter du confort et de la gentillesse d’une famille à l’étranger, s’occuper d’enfants et leur apprendre des choses tout en apprenant d’eux, découvrir un nouvel environnement et apprendre une nouvelle langue.

C’est donc un apprentissage à moindre coût, mais ce n’est pas sans responsabilités ou contraintes.

Les responsabilités

Avant de choisir de devenir fille au pair, il faut prendre en compte les responsabilités qui vont de pair avec le job. Il faut savoir que c’est un job à plein temps et qu’en général, la majorité de ce temps est passé à s’occuper des enfants, mais aussi préparer les repas, faire du ménage, du nettoyage, etc. Tout cela dépendant bien sûr de la famille d’accueil.

Les weekends sont, en général, plus libres et permettent de profiter de l’environnement, de rencontrer d’autres personnes, etc.

Comment devenir fille au pair

Afin de devenir fille au pair, il s’agit avant tout de trouver une famille d’accueil. La meilleure manière de procéder par l’intermédiaire d’agences de placement. Le côté pratique est que ce sont les agences qui vont trouver une famille d’accueil, selon vos envies, et qu’elles s’occupent de toutes les démarches administratives. C’est beaucoup moins de soucis pour la fille au pair. De plus, en cas de problèmes éventuels, l’agence saura vous guider et vous soutenir.

On peut aussi procéder par connaissance, par le bouche-à-oreille ou par un membre de la famille qui est déjà passer par-là. De cette manière, cela donne une certaine garantie sur la famille d’accueil et permet d’aller plus vite dans les démarches.

Une troisième solution est de passer par des portails de recherche en ligne. Il faut créer un profil de fille au pair et selon les points communs avec la famille d’accueil, une mise en relation sera établie, comme pour des sites de rencontre finalement. L’avantage de cette solution est qu’elle coûte moins cher que si on passer par les agences de placement, mais elle garantit moins de protections également.

Les prochaines étapes

Une fois la famille d’accueil trouvée, il est conseillé de leur poser toutes les questions qui passent par la tête, afin d’obtenir des garanties supplémentaires, comme quelles tâches seront à effectuer, combien d’heures par semaine devront être consacrées aux enfants et à la famille, quel est le caractère des enfants, combien y en-t-il, quels âges, quels sont les transports disponibles dans les environs, à quelle distance est situé le centre-ville, combien d’heures par semaine pourront être consacrées aux cours de langue, quel est le rythme de vie de la famille, y a-t-il eu des filles au pair dans la famille auparavant, comment cela s’est-il déroulé, est-ce que les enfants ont des problèmes particuliers, etc.

En cas de conflit et de problèmes relationnels avec la famille d’accueil, il est vivement conseillé d’être honnête avec les parents dès qu’une situation problématique survient. Il est également préférable de mettre par écrit l’emploi du temps, car les choses discutées par oral n’ont que peu de valeur.

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *